Nutrition : La pomme de terre, un féculent à savourer en famille

19 février 2014 par Agnès Mignonac

Pomem de terre La Table des enfants un site créé par Agnès Mignonac pour une santé gourmande en famille

La pomme de terre a mis longtemps à conquérir la place qu'elle occupe aujourd'hui dans notre alimentation. Le goût et l'attachement que nous avons pour elle font oublier le chemin parcouru depuis 8000 ans. Aujourd'hui, pour notre plus grand plaisir, la place de la pomme de terre n'est plus à défendre. Elle fait partie de nos aliments préférés !

La pomme de terre : quels atouts nutritionnels ?
Composée principalement d'amidon (glucides complexes), d'un peu de protéines végétales, la pomme de terre apporte 90 kcal/100 g, des vitamines (C et B6), des minéraux (potassium, magnésium…) et des fibres alimentaires nécessaires pour un bon transit intestinal.

A consommer régulièrement
Dans le cadre d'une alimentation équilibrée, il est recommandé de manger des féculents à chaque repas selon l'appétit. Essentiels pour l'apport d'énergie, les féculents favorisent un bon rassasiement et une bonne satiété. Leur consommation est actuellement insuffisante. La pomme de terre, véritable "caméléon", se consomme en potage, en salade, en entrée, en plat ou accompagnement d'un plat. Elle nous aide à suivre avec plaisir et gourmandise les recommandations nutritionnelles. Pour profiter au mieux de ses vitamines et minéraux, consommez-la avec la peau ou épluchez-la finement.

La pomme de terre : pour qui ?
Pouvant être consommée tant par les enfants que par les adultes, la consommation de pomme de terre est également conseillée chez les sportifs et ceux qui ont une activité soutenue. Elle s'intègre dans les alimentations légères (consommée en quantité équilibrée, elle ne fait pas grossir), ou en cas de diabète (ses glucides sont à comptabiliser dans l'apport quotidien) ou encore en cas d'hypercholestérolémie (les graisses végétales en assaisonnement sont à privilégier).

Des apports caloriques très variables selon le mode de cuisson
L'apport calorique d'une recette varie selon le mode de cuisson choisi. La cuisson à l'eau ou à la vapeur sont les deux modes à favoriser. Les cuissons à l'huile utilisées pour la confection des frites et des chips sont à limiter. Cuite à l'eau, la pomme de terre apporte 90 kcal/100 g; préparée en frites, l'apport calorique passe à 254 kcal /100 g et, en chips, à 487 kcal. Adoptez le bon réflexe de mesurer la quantité de matières grasses avec une cuillère plutôt que de verser directement l'huile dans la poêle si vous faites des pommes de terre sautées.
Pour une cuisson réussie des frites, choisissez une huile adaptée comme l'huile de friture ou l'huile d'arachide. Regardez pour cela les indications figurant sur l'étiquette de votre bouteille d' huile. Pour préserver la qualité de votre huile, surveillez la température de votre bain de cuisson qui ne doit pas dépasser 170°C et nettoyez-le à chaque usage. N'oubliez pas de changer votre huile régulièrement. Le jour où vous savourez des frites, privilégiez un dessert à base de fruits et évitez toute autre préparation riche en matières grasses pour équilibrer vos apports.


Exemples de portions à adapter en fonction de l'âge.
Celles-ci peuvent notamment varier en fonction du niveau d'activité pratiquée et de la période physiologique.

Sous forme entière cuite vapeur ou à l'eau
120 g pour les enfants de 3 à 5 ans
170 g pour les enfants de 7 à 10 ans
200 à 250 g pour les adolescents et les adultes
Sous forme de purée fraîche ou reconstituée
150 g pour les enfants de 3 à 5 ans
200 g pour les enfants de 7 à 10 ans
200 à 250 g pour les adolescents et les adultes
Sous forme de frites
100 g pour les enfants de 3 à 5 ans
100 à 150 g pour les enfants de 7 à 10 ans
150 à 200 g pour les adolescents et les adultes
Sous forme de chips
30 g pour les enfants de 3 à 5 ans
30 g pour les enfants de 7 à 10 ans
60 g pour les adolescents et les adultes

Gourmande, abordable, cultivant un esprit "zéro-gaspi", la pomme de terre a tout pour nous donner "la patate" !

Bonne dégustation

 

A voir aussi : 5 bonnes raisons de consommer des féculents

Inscrivez-vous à la newsletter