Nutrition - Découvrez les bienfaits du melon

22 mai 2014 par Agnès Mignonac

Melon - Blog des parents et des grands parents - La Table des enfants Le melon a la bonne idée de coordonner son arrivée avec le printemps et les premières expositions au soleil.
Désaltérant, peu calorique, le melon apporte un cocktail de vitamines, notamment des vitamines anti-oxydantes conseillées en cette période printanière.


Le melon : quels atouts nutritionnels ?

Le melon doit son côté désaltérant à sa teneur élevée en eau (plus de 90 %). Il contribue à nos apports hydriques qui doivent être en moyenne à l'âge adulte de 2,5 litres par jour (eau de boisson et eau apportée par les aliments).
Sans graisses, avec une teneur faible en protéines, le melon est peu calorique : son faible apport énergétique est du aux glucides présents en petite quantité. Le melon contribue également aux apports en fibres alimentaires utiles pour un transit intestinal harmonieux.

Le melon nous apporte sous une forme gourmande et colorée
- de la vitamine C (11,1 mg/100 g) essentielle notamment à une bonne assimilation du fer et la lutte contre les infections.
- de la vitamine B9 (89 μg/100 g) nécessaire au renouvellement de toutes les cellules de notre organisme (globules rouges et blancs, cellules de peau…). Cette vitamine est particulièrement importante pour les femmes en âge d'avoir des enfants.
- des bêta-carotènes (1060 μg/100 g). Le carotène, présent uniquement dans les végétaux, se transforme dans l'organisme en vitamine A. Ses propriétés anti-oxydantes aident l'organisme à se protéger des effets des radicaux libres, cause d'un vieillissement prématuré des cellules.
- du potassium (329 mg/100 g) nécessaire au bon fonctionnement des cellules.

Une portion de 100 g de melon*
32 kcal
0,7 g de protéines
6,5 g de glucides
13,8 % des apports journaliers recommandés (AJR) en vitamine C
29,6 % des AJR en vitamine B9
22 % des AJR en vitamine A
16 % des AJR en potassium

Le melon : pour qui ?
Appartenant à la famille colorée des fruits et des légumes, le melon est conseillé aux enfants, adolescents, adultes….
Ainsi, il peut être consommé dès l'âge de 8 mois révolus sous forme de compote cuite et dès 10 mois sous forme crue, en fonction des capacités de mastication de l'enfant et en faisant attention aux risques de fausse route.
Facile à cuisiner, le melon est un aliment idéal pour faire participer les enfants à la préparation d'une recette, d'autant plus qu'il se prête à des présentations variées : en tranches, en billes (à l'aide d'une cuillère à boule), en cubes, mixé… Ceci aide l'enfant à le goûter, à se familiariser avec lui et à l'adopter pour longtemps dans son alimentation.
Si vous surveillez votre ligne, son faible apport calorique en fait un partenaire pour chasser les 1 ou 2 kilos acquis pendant l'hiver tout en préservant la dimension plaisir.
En cas de diabète, comptabilisez les glucides apportés par votre portion de melon.
Si vous suivez un régime anti-choelstérol, bonne nouvelle:  le melon, ne contenant pas de graisses, vous permet d'apporter une touche gourmande en entrée ou en dessert.

Le melon : astuces équilibre
Savourez le melon de préférence nature en entrée ou en dessert. Le melon n'a pas besoin d'un ajout de sucre ni d'une vinaigrette pour être bon, ce qui est un atout. C'est surtout son degré de maturité qui compte. Apprendre à bien le choisir est l'une des manières de préserver son plaisir et... son équilibre alimentaire.
Pour varier les plaisirs et accroitre votre diversité alimentaire essentielle à une bonne satisfaction de vos besoins nutritionnels, mariez-le avec d'autres aliments comme le jambon pour l'apport de protéines, ou d'autres légumes et fruits, sources de vitamines et minéraux anti-oxydants complémentaires.


Bonne dégustation

*source Table Ciqual - Anses

Inscrivez-vous à la newsletter