Nutrition : le radis, une légèreté croquante !

11 mai 2015 par Agnès Mignonac

Radis La Table des enfants Frais, croquant, légèrement piquant, le radis a tout pour nous séduire : léger en calorie, facile à préparer, il cultive un esprit zéro-gaspi car les fanes peuvent être cuisinées dans de délicieux potages !

Le radis : quels atouts nutritionnels ?
Le radis appartient à la famille des fruits et légumes et plus articulièrement celle des crucifères, dont les choux font également partie.
Le radis est l'un des légumes les moins caloriques. Contenant peu protéines, pas de graisses, le radis n'apporte que 13 kcal/100 g dues à une teneur faible en glucides (1,77g/100 g).
Il présente une densité nutritionnelle intéressante liée à ses apports en fibres, minéraux et vitamines.
Ainsi, le radis est notamment :
- source ** de vitamine C qui nous aide à nous défendre contre les infections et qui favorise une bonne assimilation du fer apporté par les aliments ;
- source** de vitamine B9, nécessaire à la formation des globules rouges et à la diminution de la fatigue.
Il contient également des antioxydants qui aident les cellules de notre organisme à se défendre contre les effets négatifs des radicaux libres.

Radis - La table des enfants Une portion de 100 g de radis* =
- 13 kcal
- 1,1 g de fibres
- 17 mg de vitamine C soit 21 % de la Valeur Nutritionnelle de Référence (VNR)
- 51,5 μg de vitamine B9 soit 25,7 % de la VNR
- 287 mg de potassium soit 14 % de la VNR

Le radis : pour qui ?
Le radis peut être consommé tant par les enfants que par les parents et grands-parents.
Cuit, mixé sous forme de velouté, il peut être introduit dès l'âge de 5 mois.
Cru, il est conseillé d'attendre l'âge de 2 ans pour que l'enfant puisse bien le croquer et éviter ainsi les risques de fausses routes.
Son faible apport énergétique permet d'en faire un partenaire idéal pour calmer un petit creux avant le déjeuner ou le dîner.  En rentrant du bureau, une petite collation à base de radis permet d'attendre sereinement l'heure du repas sans déséquilibrer les apports caloriques de la journée.
Conseillé dans le cadre d'une alimentation équilibrée, le radis l'est également en cas de diabète vu sa teneur très faible en glucides, et en cas d'hypercholestérolémie car dénué de toute graisse.
Le radis peut parfois être mal toléré chez les personnes ayant une sensibilité de l'intestin.

5 Astuces Equilibre
1- Les vitamines C et B9 sont sensibles à l'eau (trempage) et à la chaleur (cuisson). Pour profiter d'un apport optimal en ces deux vitamines, consommez le radis cru simplement lavé sous l'eau du robinet (évitez de le faire tremper).
2 - Préservez sa légèreté en l'appréciant de préférence nature.
3 - Si vous le faites cuire, évitez les cuissons prolongées. Cuisinez les justes quantités pour éviter de le réchauffer.
4 - Invitez le radis à la table de vos apéritifs. Ce moment, où l'appétit est au rendez vous, est parfois cause d'excès. Proposer des radis en accompagnement des traditionnels biscuits ou cacahuètes est un bon moyen pour apporter une touche d'équilibre à ce moment festif.
5 - Evitez de le savourer "à la croque au sel", une façon de limiter les apports en sel. Pour l'accompagner, pensez à des sauces à base de yaourt et herbes fraîches.


Bonne journée

 

Pour en savoir davantage
www.lesfruitsetlegumesfrais.com

* Source Table Ciqual
**Les termes "source de " et "riche en " sont réglementés.
Il est possible de les utiliser uniquement quand la teneur de l'aliment en une vitamine ou un minéral répond à des critères quantitatifs spécifiques.
Pour dire qu'un aliment est "source de ", il doit contenir à minima 15 % de la Valeur Nutritionnelle de Référence (VNR) de la vitamine ou du sel minéral concerné.
Pour dire qu'un aliment est "riche en", il doit contenir à minima 30 % de la Valeur Nutritionnelle de Référence (VNR) de la vitamine ou du sel minéral concerné.

 

Inscrivez-vous à la newsletter