Nutrition : le haricot vert : 5 bonnes raisons d'en consommer

10 juin 2015 par Agnès Mignonac

Haricots verts - La table des enfants Un site créé par Agnès Mignonac pour une santé gourmande en familleFin, d'une jolie couleur, le haricot vert est un invité du printemps qui allie légèreté et plaisir : à déguster sans modération !


Le haricot vert : quels atouts nutritionnels ?


Composé majoritairement d'eau, le haricot vert a des atouts bien séduisants :
1 - un faible apport énergétique (33,3kcal/100 g)*, ce qui nous permet de pouvoir en consommer à volonté et ainsi contribuer à une bonne satiété ;
2 - un apport faible de glucides (5,08 g/100 g)* et un index glycémique bas**;
3 - une source de fibres*** alimentaires (3,07 g/100g)* essentielles à un transit intestinal harmonieux et à une bonne digestion. Le haricot figure parmi les légumes verts les plus riches en fibres. Certaines de ses fibres, les pectines, lui confèrent sa consistance moelleuse une fois cuit.
4 - une source de vitamine B9 (45 μg/100 g)* conseillée chez la femme en âge d'avoir des enfants et qui aide à réduire la fatigue ;
5 - une source de sélénium (10 5 μg /100 g)* qui contribue à un bon fonctionnement de la thyroïde.
Le haricot vert apporte également de la vitamine C, du potassium et du manganèse.

Une portion de 150 g de haricots verts cuits apporte*

Haricot vert - Blog des parents et des grands-parents - Agnès Mignonac

• 50 kcal
• 2 g de protéines
• 7,6 g de glucides
• 4,6 g de fibres soit 18,4 % des apports quotidiens souhaités
• 67,5 μg/100 g de vitamine B9 soit 33,7 % de la valeur nutritionnelle de référence (VNR)
• 15 μg de sélénium soit 27 % de la VNR
• 12 mg de vitamine C soit 15 % de la VNR

Le haricot vert : pour qui ?

Membre de la famille des fruits et légumes, le haricot vert peut être consommé par les enfants, dès l'âge de 4 mois révolus, les adolescents et les adultes.
Sa légèreté, sa faible teneur en glucides et l'absence de graisses en font un partenaire idéal d'une alimentation équilibrée et variée, conseillée notamment en cas de diabète, de régime minceur, ou anti-cholestérol.

Le haricot vert : quelle portion ?
Pour les enfants de 3 ans : 120 g
Pour les plus grands, les adolescents et les adultes : 150 à 200 g

Le haricot vert : 5 astuces équilibre

1 - Variez les plaisirs en variant les cuissons : vapeur, à la poêle ou en purée.
2 - Si vous faites le choix d'une cuisson à l'eau, choisissez de l'eau de Vichy (veillez simplement à ne pas ajouter de sel). Sa composition, notamment la présence de bicarbonates, permet de conserver aux haricots leur jolie couleur verte : une astuce pratique pour leur donner de l' éclat et s'en régaler.
3 - Cuisinez les bonnes quantités : les vitamines C et B9 qu'il contient sont sensibles à la chaleur : plus vous le réchauffez, plus vous amoindrissez sa teneur en vitamines !
4 - Préservez sa légèreté en mesurant la quantité de matière grasse ajoutée pour en limiter les apports. Variez les huiles et autres matières grasses pour profiter des atouts nutritionnels de chacune.
5 - Assaisonnez-le avec des herbes fraîches ou des épices. Apportant goût et plaisir, elles permettent de mettre moins de matières grasses et de sel : une astuce simple à mettre en oeuvre pour un meilleur équilibre.

Bonne dégustation.

* source : Table Ciqual - Anses
** L'index glycémique mesure l'élévation de la glycémie après la consommation d'un aliment contenant des glucides : un index élevé traduit un passage rapide des glucides dans le sang, un index bas indique un passage plus lent.
*** Les apports quotidiens souhaités en fibres sont de 25 g par jour. Notre consommation actuelle est en moyenne de 17 g par jour. Pour augmenter vos apports, accordez une place suffisante aux fruits, légumes, produits céréaliers notamment complets, légumes secs…

Les termes "source de " et "riche en " sont réglementés.
Il est possible de les utiliser uniquement quand la teneur de l'aliment en une vitamine ou un minéral répond à des critères quantitatifs spécifiques.
Pour dire qu'un aliment est "source de ", il doit contenir à minima 15 % de la Valeur Nutritionnelle de Référence (VNR) de la vitamine ou du sel minéral concerné.
Pour dire qu'un aliment est "riche en", il doit contenir à minima 30 % de la Valeur Nutritionnelle de Référence (VNR) de la vitamine ou du sel minéral concerné.
Pour dire "source de fibres", il doit contenir  à minima 3 g de fibres pour 100 g ou 1,5 g pour 100 kcal.

Inscrivez-vous à la newsletter