Nutrition : Le beurre : de l'énergie vitaminée !

3 mars 2015 par Agnès Mignonac

Beurre La Table des enfants un site créé par Agnès Mignonac pour une santé gourmande en famille
Le beurre est un des emblèmes de notre culture alimentaire.
Présent depuis des millénaires dans notre alimentation, sa place a évolué au fil du temps.
Tantôt "graisse du pauvre", puis au contraire graisse symbole de richesse et de raffinement, le beurre nous séduit aujourd'hui par sa saveur unique.

  • Le beurre : quels atouts nutritionnels ?

    Le beurre est une matière grasse laitière élaborée uniquement à partir de la crème de lait entier. Il contient 16 % d'eau. Sa teneur en graisses (lipides) de 82 g/100 g est comparable à celle de la margarine et inférieure à celle des huiles (100 g/100 g).
    Dans le cadre d'une alimentation équilibrée, les lipides peuvent représenter 35 à 40 % des apports énergétiques journaliers. Sources d'énergie (1 g de lipides apporte 9 kcal), les lipides servent aussi au transport des vitamines A et D, et entrent dans la composition des membranes cellulaires.

Les graisses du beurre sont saturées à 65 % et insaturées à 35 %. Les graisses saturées dans le cadre d'une alimentation équilibrée peuvent représenter jusqu'à 12 % des apports énergétiques. Cette proportion de graisses saturées lui confère certaines de ses propriétés : solide à température ambiante, tartinable et onctuosité.
Côté vitamines, le beurre fait partie des aliments les plus riches en vitamine A, indispensable pour la vision, en période de croissance, et pour la protection de la peau.
20 g de beurre permettent de couvrir 20 % des apports recommandés journaliers en vitamine A.
Le beurre est également source de vitamine D, indispensable à l'absorption et la fixation du calcium dans les os et contient de la vitamine E.
Doux, le beure ne contient qu'une quantité infime de sel (sodium : 15,5 mg/100g). Cette teneur augmente dès lors que du sel lui est ajouté, ce qui est le cas d'un beurre demi-sel (0,5 à 3 g de sel/100 g) ou d'un beurre salé '>3 g de sel/100 g). En moyenne, 10 g de beurre demi-sel contribuent à 2 % de la quantité de sel maximale recommandée.

  • Le beurre : pour qui ?

Le beurre peut être consommé par les petits enfants (dès 7 - 8 mois), les enfants et les adultes. Il peut être consommé en cas de diabète en alternance avec d'autres matières grasses végétales pour prévenir un excès de graisses saturées dans l'alimentation.
En cas de nécessité d'une diminution des apports énergétiques, les beurres allégés à 41 % ou à 60 % de matières grasses permettent de conserver la dimension plaisir de l'alimentation.
Si vous êtes tenu de surveiller votre taux de cholestérol, demandez un conseil personnalisé à votre médecin ou auprès d'un diététicien-nutritionniste sur la consommation de beurre de votre alimentation.
Au quotidien, privilégiez le beurre doux pour modérer la consommation de sel. Réservez le beurre demi-sel ou salé aux occasions festives.
Le savez-vous ? Les français sont les plus gros consommateurs de beurre d'Europe : nous en consommons en moyenne 8 kg/an.

  • Le beurre : quelles portions ?

Le beurre, comme tous les autres corps gras, est à consommer avec modération.
Les quantités conseillées sont de 10 à 15 g chez les enfants, 20 g chez les adultes. Les adolescents ou les sportifs, ayant des besoins énergétiques plus importants, peuvent en consommer jusqu'à 30 g/j.
Bonne nouvelle, peu de beurre suffit à donner un résultat savoureux.

  • Beurre : tartine ou cuisine ?

- Consommer le beurre cru ou fondu permet de préserver au mieux ses atouts nutritionnels.
- Vous pouvez également vous en servir pour la pâtisserie (dans une pâte, le beurre est protégé par la farine et la vapeur d'eau qui se dégage au fur et à mesure).
- Il est possible de l'utiliser pour la cuisson à condition d' éviter les températures trop élevées (à partir de 120°C, le beurre noircit). L'ajout d'un peu d'eau dans la poêle est une bonne astuce lorsque son eau s'est évaporée pour éviter qu'il brûle.
Vous pouvez également utiliser un beurre de cuisson ou beurre clarifié (dans lequel le lactose et les protéines ont été éliminés) qui supportent des températures plus élevées.
- Pour profiter de la saveur du beurre, une autre astuce consiste par commencer la cuisson avec une huile qui supporte bien la température et d'ajouter une noisette de beurre en fin de cuisson. L'important est de toujours doser les quantités de matières grasses pour éviter tout excès.

1 cuillerée à soupe rase = 20 g de beurre
1 cuillerée à café rase = 7 g de beurre
1 noix de beurre = 10 g
1 noisette de beurre = 5 g de beurre

Bonne dégustation

Pour trouver un diététicien-nutritionniste proche de chez vous  : www.afdn.org

Pour en savoir davantage :
www.produits-laitiers.com
www.aoc-creme-beurre-bresse.fr
isgny-aop.com
aubonpaysdubeurre.fr

Commentaire de Brigitte

7 mars 2015 à 12:02 AM

Bonjour
Pourquoi faire référence au beurre, à la crème d'Isigny St Mère sur votre site ?
Cordialement
BH

Inscrivez-vous à la newsletter