Nutrition : Le basilic : 5 astuces équilibre

29 mai 2014 par Agnès Mignonac

Basilic La Table des enfants un site créé par Agnès Mignonac pour une santé gourmande en familleAvec le printemps, les herbes aromatiques reviennent dans nos menus : une occasion pour savourer du basilic.
Riche en vitamines anti-oxydantes et en minéraux, le basilic permet d'utiliser moins de matières grasses et de sel tout en préservant le plaisir du goût.

Le basilic : des calories négligeables
Le basilic est une herbe aromatique peu calorique qui présente des qualités nutritionnelles tout à fait intéressantes. En effet, outre son apport de fibres alimentaires qui contribuent à un bon transit intestinal, le basilic est à lui tout seul un cocktail de vitamines et de minéraux.
Source de magnésium qui intervient dans la transmission de l'influx nerveux, il contient du potassium nécessaire au bon fonctionnement des cellules de l'organisme, et du fer essentiel pour prévenir l'anémie.

Le basilic apporte également 3 vitamines aux propriétés anti-oxydantes indispensables pour lutter contre les effets des radicaux libres : des carotènes (qui, au sein de l'organisme, deviennent de la vitamine A), de la vitamine C (qui a de nombreux autres rôles comme de favoriser une bonne absorption du fer, notamment celui apporté par les végétaux) et de la vitamine E.
Il est  riche en vitamine K1, indispensable pour une bonne coagulation sanguine et la fixation du calcium dans l'os et en vitamine B9 nécessaire au renouvellement des cellules de notre organisme (globules rouges et blancs, cellules de peau…).

Des qualités nutritionnelles qui donnent envie d'en consommer plus que les quelques feuilles que nous mettons dans nos salades !

  • Le basilic : pour qui ?


Le basilic peut être consommé par tous, et ce dès l'âge de 8 mois révolus, pour laisser le temps à bébé de découvrir les légumes nature.
Léger, parfumé, le basilic apporte du goût et de la saveur à nos plats : c'est une aide pour découvrir de nouveaux aliments, amplifier la dimension gourmande, et  limiter l'ajout de matières grasses et de sel dont les consommations sont excessives.
C'est un très bon allié d'une alimentations minceur,  dans le cadre d'un régime anti-cholestérol, ou pour diabètique ou encore en cas d'hypertension artérielle (où les apports en sel doivent être réduits).
En cas de grossesse, le basilic fait l'objet des mêmes mesures de prévention que les fruits et légumes : les feuilles doivent être bien lavées et toute trace de terre éliminée. En cas de doute, évitez d'en consommer pour limiter tout risque**.

  • Astuces équilibre

- Utilisez de préférence le basilic nature dans vos plats simplement émincé.
- Mélangez les feuilles d'un bouquet dans une salade : une manière simple pour augmenter son apport de vitamines et de minéraux.
- Le basilic aimant la compagnie de l'huile, variez les huiles pour profiter des atouts nutritionnels de chacune d'elle : l'huile d'olive pour les acides gras mono-insaturés, l'huile de colza pour sa teneur en omega 3, l'huile de tournesol pour la vitamine E ou optez pour une huile combinée.
- Lorsque vous mettez du basilic, diminuez le sel ajouté dans votre vinaigrette.
- Faites participer les enfants : avoir du basilic à portée de main est un bon moyen pour stimuler leur créativité culinaire en les laissant choisir à quel plat l'ajouter.


Bonne dégustation

* Source : Table Ciqual - Anses
**Le guide nutrition pendant et après la grossesse -  Inpes Santé

 

100 g de basilic* =

30,7 kcal
3,12 g de protéines
1,23 g de glucides
3,4 g de fibres
0,72 g de lipides (ou matières grasses)
64 mg de magnésium soit 17 % des apports journaliers recommandés (AJR)
298 mg de potassium soit 15 % des AJR
4,34 mg de fer soit 31 % des AJR
3550 μg de carotènes soit 73 % des AJR en vitamine A
1,7 mg de vitamine E soit 14 % des AJR
415 μg de vitamine K1 soit 550 % des AJR
22 mg de vitamine C soit 27,5 % des AJR
76,5 μg de vitamine B9 soit 23 % des AJR

Inscrivez-vous à la newsletter