Nutrition : De nouvelles recommandations pour la consommation du poisson

24 août 2013 par Agnès Mignonac

Poisons coquillages crustacés Recommandaition Anses La Table des enfants un site créé par Agnès Mignonac pour une santé gourmande en famille

Le poisson possède de nombreuses qualités nutritionnelles qui en font un aliment de choix. Le poisson est une excellente source de protéines.

Côté graisses (ou lipides), les poissons gras se distinguent des poissons maigres par leur teneur en oméga 3 à longue chaîne (EPA,DHA) plus importante.

Ces oméga 3 à longue chaîne contribuent à la prévention des maladies cardio-vasculaires et sont nécessaires au développement et au bon fonctionnement de la rétine, du cerveau et du système nerveux.

Les poissons gras que sont Saumon*, Sardine*, Maquereau*, Hareng*, Truite fumée* affichent ainsi les apports en omega 3 les plus élevés.
Suivent Rouget, Anchois, Pilchard, Bar ou Loup, Truite, Dorade, Turbot, Eperlan, Brochet, Flétan, avec des apports également intéressants.
Les poissons maigres comme le Thon en conserve, Colin ou Lieu Noir, Cabillaud, Merlan, Sole, Julienne, Raie, Merlu, Baudroie ou Lotte, Carrelet ou Plie, Limande, affichent des teneurs faibles en omega 3.


Le poisson contribue également aux apports en minéraux (phosphore), en oligo-éléments (iode, zinc, cuivre, sélénium, fluor) et en vitamines (A, D, E et certaines du groupe B).

Afin de profiter des qualités nutritionnelles des poissons tout en minimisant les risques de surexposition à certains polluants pouvant les contaminer, l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) recommande
Pour la population générale :
- Consommer du poisson 2 fois par semaine : une fois un poisson gras à forte teneur en omega 3*, et une fois un poisson maigre.
- Varier les espèces et les lieux d'approvisionnement (sauvage, élevage, lieux de pêche)
- Limiter la consommation de poissons d'eau douce fortement bio-accumulateurs  de certains polluants (anguille, barbeau, brème, carpe, silure) à deux portions par mois.

Pour les populations sensibles :
- Fillettes et adolescentes, femmes en âge de procréer, femmes allaitantes, femmes enceintes et enfants de moins de trois ans doivent limiter leur consommation de poisson d'eau douce à une fois tous les deux mois.
- Femmes enceintes, femmes allaitantes et enfants de moins de 3 ans doivent également limiter leur consommation de poissons prédateurs sauvages (lotte ou baudroie, loup ou bar, bonite, anguille, empereur, grenadier, flétan, brochet; dorade, raie, sable, thon…) et éviter espadon, marron, siki, requin, lamproie.
- Femmes enceintes, enfants de moins de 3 ans, personnes âgées et autres populations sensibles doivent éviter la consommation de poissons crus ou insuffisamment cuits, de poissons fumés, de coquillages crus ou peu cuits, de crustacés décortiqués vendus cuits (cuire soi-même les crustacés).


Des précautions à respecter :


- Cuire à coeur le poisson de mer frais
- Pour une consommation de poisson cru, vider rapidement votre poisson après achat ou demander à votre poissonnier de le faire; puis le congeler pendant 7 jours au congélateur avant de le consommer.
- Eviter la consommation de coquillages s'ils ne proviennent pas d'une zone d'élevage autorisée et contrôlée.
- Consommer les coquillages et fruits de mer crus dans les 2 heures qui suivent la sortie du réfrigérateur.
- Pour conserver la qualité du poisson, utilisez un sac isotherme pour le transporter jusqu'au domicile. Videz-le immédiatement ou demandez à votre poissonnier de le faire. Conservez-le dans la partie la plus froide de votre réfrigérateur (entre 0 et 4°C). Consommez-le de préférence le jour de l'achat ou dans les 48 heures

Pour en savoir davantage : www.anses.fr

Pour échanger avec les enfants sur le monde marin et découvrir la charte pour sauver l'océan avec de précieux conseils, rendez-vous sur le site de la fondation de Maud Fontenoy : maudfontenoyfondation.com



Commentaire de Elizabeth

17 septembre 2013 à 11:51 AM

Bon à savoir ! Merci.

Inscrivez-vous à la newsletter