Le chocolat : plus qu'une simple touche plaisir

24 octobre 2016 par Agnès Mignonac

le chocolat : la touche plaisir - la table des enfants - Agnès MignonacLe chocolat est apprécié par les petits et les grands.
Noir, au lait, ou blanc, il conjugue plaisir et énergie et contribue à l'apport de certains minéraux et oligo-éléments.
Croqué tout simplement en accompagnement d'un café ou à quatre heures au goûter avec du pain, le chocolat est souvent présent au quotidien.

  • Le chocolat : des atouts nutritionnels variables selon qu'il est noir, au lait, ou blanc.

Gourmand, le chocolat est :
- Une source d'énergie : le chocolat concentre un apport d'énergie conséquent sous un petit volume (545 à 572 kcal/100 g). Cet apport d'énergie varie selon qu'il soit noir, lait, blanc et les autres ingrédients  Aujourd'hui, le chocolat se décline de mille et une façons : avec des fruits secs, des crèmes…
- Un apport en minéraux et oligo-éléments variable selon la nature du chocolat :
Le chocolat noir à 70 % de cacao, composé de cacao, de beurre de cacao et de sucre, apporte du magnésium (206 mg/100 g soit 54,9 % des Valeurs Nutritionnelles de Référence*); du phosphore (248 mg/100 g soit 35,4 % des VNR); du potassium (727 mg/100 g soit 36,3 % des VNR), du fer (10,7 mg/100 g soit 76,4 % des VNR), du zinc (2,85 mg soit 28,5 % des VNR).
Le chocolat noir a la particularité d'apporter des fibres, dues au cacao, en quantité importante : 12,6 g/100 g. Une manière bien agréable de satisfaire nos besoins !

- Le chocolat au lait, moins riche en cacao que le chocolat noir, un peu plus sucré, fait preuve lui aussi d'un bel apport en minéraux : du magnésium (77,7 mg soit 20,7 % des VNR), du potassium (565 mg soit 28,2 % des VNR), du fer (4,24 mg soit 30,2 % des VNR) et, grâce au lait qu'il contient, du calcium (178 mg/100 g soit 22,2 % des VNR), du phosphore (230 mg/100 g soit 32,8 % de la VNR) et de l'iode (33,7 μg/100 g soit 22,4 % de la VNR).
Chocolat noir et chocolat au lait ont des propriétés anti-oxydantes grâce aux polyphénols qu'ils contiennent. Ceux-ci ont la capacité de neutraliser les radicaux libres produits en excès par l'organisme, ce qui contribue à la prévention de certaines maladies dont les maladies cardiovasculaires.
Le chocolat noir, et le chocolat au lait dans des quantités moindres, contiennent des molécules stimulantes comme la théobromine, la caféine et la théophylline. Ces trois composants ont des propriétés psycho et cardiostimulantes.
- Le chocolat blanc, fabriqué exclusivement à partir de beurre de cacao, contient du lait (au moins 14%), du sucre et généralement un arôme vanille mais pas de cacao.Il apporte du calcium (262 mg/100 g soit 32,75 % des VNR) et du phosphore (230 mg/100 g soit 32,8 % des VNR).

  • Composition des 3 chocolats pour 100 g***

Composition des chocolats Table des enfants

  • Le chocolat, pour qui ?

Le chocolat appartient à la famille alimentaire des produits sucrés. Les tout-petits commencent à découvrir sa saveur dans les farines adaptées ou dans les petits pots pour bébé à partir du 7ème mois. Mais pour pouvoir le savourer en carré, il est recommandé d'attendre l'âge de 2 à 3 ans pour éviter les risques de fausse route.
Dès lors, le chocolat peut faire partie d'un délicieux goûter, en accompagnement d'un morceau de pain et d'un verre de lait, apportant ainsi sa touche de gourmandise. Les adolescents et les adultes ne sont pas en reste et peuvent consommer du chocolat en quantité raisonnable pour répondre à un besoin d'énergie pour une collation ou avant de pratiquer une activité physique ou tout simplement en accompagnement d'un café.
En cas de diabète, le chocolat peut être aussi consommé en quantité raisonnable (< 15 g) au cours du repas. Le chocolat noir, avec un index glycémique** de 22, fait peu monter la glycémie et apporte une touche de plaisir incontestable.
Il en va de même en cas d'alimentation minceur : il est tout à fait possible de se faire plaisir sans excès avec le chocolat de son choix.
Enfin, en cas d'un excès de cholestérol, le choix est à porter sur le chocolat noir, le plus riche en anti-oxydants.

  • Le chocolat : 8 astuces équilibre

  Accordez une vraie attention quand vous consommez du chocolat. Cela vous aidera à en manger moins.
  Préférez les tablettes à petits carrés pour mieux maîtriser la quantité de chocolat consommée : les gros carrés peuvent favosiser une consommation excessive.
  Aidez-vous des conditionnements individuels pour manger du chocolat sans excès, si vous avez du mal à vous contrôler, une fois la tablette entamée.
  Si vous avez très faim, commencez par calmer votre appétit avec un aliment volumineux et léger en calorie comme un fruit puis régalez-vous avec un ou deux carrés de chocolat.
  Pour vous guider dans vos achats chocolat, regardez la liste des ingrédients présente sur l'emballage : vérifiez que la teneur en cacao est suffisante pour profiter de ses atouts.
  Votre enfant se dépense beaucoup ? Un enfant qui bouge, qui coure, peut pour son goûter consommer jusqu'à 15  g de chocolat avec un morceau de pain : un goûter gourmand à décliner en changeant les recettes de chocolat et de pain.
  Vous aimez varier les chocolats ? Conservez au chocolat noir une place privilégiée car il se démarque par des qualités nutritionnelles très intéressantes.
   Lorsque vous savez que vous allez consommer du chocolat en quantité plus importante, anticipez l'excès potentiel en élaborant un menu léger à base de poisson et de légumes vapeur.

Bonne dégustation

A lire : le chocolat noir bon pour le coeur - Fédération Française de cardiologie

* valeurs nutritionnelles de référence. Les besoins en énergie varient en fonction de l'âge, du sexe, de l'activité physique et d'autres facteurs.
** L'index glycémique mesure l'élévation de la glycémie après la consommation d'un aliment contenant des glucides : un index élevé traduit un passage rapide des glucides dans le sang, un index bas indique un passage plus lent.

*** Source Table Ciqual

 

Inscrivez-vous à la newsletter