Découvrez la campagne et le site #ça suffit le gâchis

2 juin 2016 par Agnès Mignonac

Extrait-campagne-ca-suffit-le-gachis-la-table-des-enfantsEn juin 2013, la France s’est engagée au travers du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire à réduire de moitié le gaspillage alimentaire à l’horizon 2025. En Août 2015, par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, l’ADEME s’est vu confier une nouvelle mission pour accompagner l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Pour inviter les acteurs à passer à l’acte, le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer et l’ADEME lancent ce jour une campagne nationale de sensibilisation avec pour mot d’ordre « Ca suffit le gâchis ! ».

L’occasion pour l’ADEME de présenter l’étude « Pertes et gaspillages alimentaires : l’état des lieux et leur gestion par étapes de la chaîne alimentaire ».

Cette étude révèle que sur l’ensemble de la chaîne alimentaire, les pertes et gaspillages représentent en masse 10 millions de tonnes, soit une valeur commerciale théorique estimée à 16 milliards d’euro. Leur impact carbone s’élève à 15,3 millions de tonnes équivalent CO2, soit 3% de l’ensemble des émissions de l’activité nationale.
Des pertes et gaspillages sont observés à chaque étape de la chaîne alimentaire : 33% au moment de la consommation (foyer et hors foyer), 32% lors de la production, 21% lors de la transformation et 14% lors de la distribution. 

  • Plusieurs leviers pour réduire collectivement les pertes et gaspillages

L’étude révèle l’interdépendance des pratiques des différents acteurs de la chaîne alimentaire. Par exemple, certaines pertes de producteurs en fruits et légumes dépendent des exigences des distributeurs sur leur aspect visuel ou leur calibre - le consommateur peut alors revoir ses exigences esthétiques pour privilégier la qualité de l’aliment.

Différents leviers d’actions ont été identifiés par acteurs :
• Mesurer ses pertes et gaspillages pour évaluer les potentiels de réduction.
• S'interroger au sein de sa structure, de sa filière ou de son territoire sur la place/la valeur
de l'alimentation.
• Mobiliser le plus grand nombre pour définir et mettre en œuvre au quotidien les actions
permettant de réduire les pertes et gaspillages.

  • Pour passer à l’action, une campagne de sensibilisation avec pour mot d’ordre : « Ça suffit le gâchis ! »

L’objectif de cette campagne est d’impliquer les consommateurs, les entreprises et les collectivités dans la lutte contre les pertes et gaspillages alimentaires et de redonner de la valeur aux aliments. Son message central : les pertes et gaspillages sont l’affaire de tous.

Chacun a son rôle à jouer et le gaspillage se joue également en amont de la poubelle  : en phase de production, d’achat, de conservation, de préparation ou de consommation.
Nos 4 premières sources de gaspillage sont :
- Les légumes (31 %)
- Les liquides (24 %)
- Les fruits (19 %)
- Les riz, pâtes, céréales (12 %)

La campagne #ça suffit le gâchis invite chacun d'entre nous à modifier ses comportements en y pensant au bon moment : en phase d’achat, de consommation et de préparation des aliments.

Un nouveau site internet met en avant les bons gestes à adopter : www.casuffitlegachis.fr

  • Découvrez les spots de la campagne

- Le self service qui nous apprend à adapter notre consommation de pain

- La liste de courses qui prévient les achats excessifs que l'on fait facilement

- Le supermarché qui nous incite à choisir la bonne quantité

 Spot-TV-ca-suffit-le-gachis-la-table-des-enfants

www.casuffitlegachis.fr/particuliers/je-relaie-la-campagne/spots-tv

 6 annonces presse rappellent les bons gestes : Cuisiner les justes quantités, accommoder les restes, organiser son réfrigérateur, éviter de jeter des produits encore consommables, emporter ses restes de repas au restaurant.

 De nombreuses astuces vous attendent sur le site www.casuffitlegachis.fr

 

Inscrivez-vous à la newsletter