6 bonnes raisons de craquer pour le pain

16 mai 2017 par Agnès Mignonac

Pain-6-bonnes-raisons-de-craquerCroustillant, savoureux, le pain nous apporte de nombreux atouts, précieux pour notre équilibre alimentaire.
Présent à chacun des repas, le pain est en effet le premier contributeur à l'apport d'énergie quotidien !
C'est pourquoi il est important de le choisir avec soin et de profiter de sa diversité pour optimiser nos apports nutritionnels.

  • Le pain : Un apport d'énergie

Composé de céréales sous forme de farine, le pain est une source d'énergie quotidienne. Il apporte 250 à 270 kcal/100 g selon la recette : profitez de cette énergie dès le petit déjeuner pour commencer votre journée sous le signe de l'énergie et de la vitalité !

  • Le pain : un apport de glucides complexes.

Le pain doit son apport en énergie principalement aux glucides complexes. Dans le cadre d'une alimentation équilibrée, les glucides (complexes et simples) doivent représenter en moyenne 50 à 55 % de l'apport en énergie quotidien. Ils ont un rôle essentiel dans l'apport d'énergie. Parmi les glucides, les glucides complexes sont à privilégier car ils ont l'avantage de favoriser un bon rassasiement et une bonne satiété.
Le pain est dans ce cadre un allié précieux.

  • Le pain : un apport de protéines végétales

Le pain a l'avantage d'apporter des protéines végétales : en moyenne 8 à 9 g/100 g. Idéalement, les protéines végétales devraient représenter la moitié des apports quotidiens en protéines. Manger du pain à chaque repas est un moyen simple de se rapprocher de cette recommandation.

  • Le pain : une faible teneur en matières grasses

Le pain ne contient que très peu de matières grasses : celles présentes (de 0,3 à 3,9 g/100 g) sont dues à la teneur naturelle en matière grasse de la farine. Il n'y a pas d'ajoût de graisses sauf dans certaines recettes comme le pain de mie.

  • Le pain - un apport de fibres alimentaires

Les fibres alimentaires sont nécessaires pour un bon transit et une bonne digestion. Elles entretiennent notre flore intestinale. Les apports souhaités sont de 30 g par jour : quantité qui ne peut être atteinte sans faire appel aux aliments céréaliers comme le pain.
Sa teneur en fibres varie de 2,9 à 7,3 g/100 g selon qu'il est fabriqué avec une farine complète, ou encore qu'il contient du son ou autres céréales qui influent sur sa qualité finale.
Manger du pain, en sélectionnant les pains les plus riches en fibres, est l'un des moyens efficaces pour en consommer suffisamment, en complément des légumes secs, fruits et légumes...

  • Le pain : un apport de vitamines et de minéraux

Le pain apporte des vitamines (PP...), et des minéraux (phosphore,fer...) en quantités d'autant plus importantes qu'il est complet, aux céréales ou encore au seigle. Un atout pour satisfaire nos besoins.

Composé de farine, d'eau, de levure et de sel, le pain fait partie des aliments salés. Le sel lui procure de la saveur et contribue à sa conservation.
Consommé à chaque repas, le pain est l'un des principaux contributeurs aux apports en sel de la journée à côté des fromages, charcuteries, conserves salées, ou encore les plats cuisinés...

Afin de concilier équilibre alimentaire et prévenir les excès de consommation en sel, la profession de la boulangerie artisanale s'est engagée dans le cadre d'un accord collectif avec le Ministère de l'agriculture, de l'agro-alimentaire et de la forêt, dans le cadre du Programme National pour l'Alimentation (PNA). L'un des engagements porte spécifiquement sur la réduction de la teneur en sel des baguettes qui représentent 75 % de la consommation de pain.

Une portion de 60 g (1/4) de baguette** (un petit pain servi en restauration collective)

Baguette-apports nutritionnels-60g-la-table-des-enfants173 kcal
5,1 g de protéines
1,1 g de matières grasses
34 g de glucides
1,6 g de fibres
0,95 g de sel

 

 Bonne dégustation.

 

Inscrivez-vous à la newsletter