5 idées reçues sur l'alimentation

20 avril 2017 par Agnès Mignonac

Idees-reçues-alimetnation-table-des-enfantsLes idées reçues, construites au fil du temps, transmises dans la famille ou entre amis peuvent être sources d'erreurs alimentaires.
Voici quelques unes revues au goût du jour pour manger mieux.

1-la-table-des-enfantsCalories : c'est la quantité qui compte uniquement  !   

Les aliments apportent des calories satisfaisant notre besoin quotidien d'énergie qui dépend de notre âge, de notre sexe, de notre activité physique et de certaines situations comme la grossesse ou l'allaitement.

L'apport calorique des aliments varie en fonction de leur teneur en eau (0 kcal !), en protéines (4 kcal/g), en matières grasses (9 kcal/g) et en glucides (4 kcal/g). Les aliments ont ainsi des apports caloriques très variés, les moins caloriques étant les légumes et les plus caloriques, les huiles.

Si la quantité de calories compte pour éviter les excès et prévenir une prise de poids, il est important de s'intéresser aux apports associés : quantité de protéines, bonnes graisses, fibres, vitamines, minéraux..., pour assurer l'ensemble de nos besoins nutritionnels.
La calorie : un challenge en quantité mais aussi en qualité !

2-la-table-des-enfantsCalories liquides : pas de risque d'excès !

Les aliments sont des calories solides. Leur texture, le fait de les mâcher, le temps qu'ils demandent pour être mastiqués et savourés nous aident à bien prendre en compte ce que nous avons mangé. Notre organisme sait relativement bien évaluer cette quantité d'énergie d'autant plus si nous restons à l'écoute de nos sensations physiologiques de faim, rassasiement et satiété.

Ce bon fonctionnement est mis à défaut par les boissons (calories liquides) que nous consommons quand nous avons soif ou tout simplement pour nous rafraîchir ou nous faire plaisir.
Leur texture liquide facile à consommer, le temps en bouche rapide et l'absence de mastication font que notre organisme a du mal à faire les bons comptes ! Il est facile de consommer des calories en excès si la quantité de boissons (en dehors de l'eau) n'est pas contrôlée.

Le bon réflexe à adopter est de toujours calmer sa soif avec de l'eau puis de savourer une boisson plaisir, sachant qu'il est conseillé de ne pas dépasser 1 verre de jus de fruits ou de soda par jour.

3-la-table-des-enfantsUne salade est toujours peu calorique !                

Les beaux jours arrivant, nous sommes de plus en plus attirés par des assiettes plus colorées à base de légumes. Tomate, concombre, poivron, salades vertes apportent leur légèreté naturelle. Natures, ces salades sont souvent peu caloriques.
Mais cet apport calorique peut être fortement augmenté selon la quantité d'assaisonnement et des autres ingrédients associés comme l'ajout d'huile, de dés de fromage...

Si vous souhaitez préserver la légèreté de votre salade, voici 3 bons réflexes à adopter : dosez l'huile à l 'aide d'une cuillère et comptez au plus 5 à 10 g par personne ; évitez les fromages entiers comme une mozarella et limitez votre portion à 25 g ; privilégiez les viandes ou charcuteries maigres comme la volaille ou le jambon dégraissé.
Chouchoutez-vous en étant généreuse sur le volume des légumes. Et si vous sentez que votre appétit est "féroce", ajoutez des céréales complètes cuites al-denté !

4-la-table-des-enfantsLes fruits secs possèdent les mêmes qualités que les fruits frais !

Les fruits secs, obtenus à partir de fruits frais séchés, ont des atouts nutritionnels spécifiques. Concentrant le sucre naturellement présent dans le fruit frais, ils sont en moyenne 4 fois plus caloriques que leur fruit d'origine.

Les fruits secs se démarquent par un apport plus important de fibres, de minéraux et de vitamines à l'exception de la vitamine C. Ils sont idéaux à consommer à l'occasion d'une pratique sportive, de jeux extérieurs en famille et de belles randonnées. 
Associez-les avec des fruits secs oléagineux comme les noix (riches en oméga 3), ou les amandes pour un cocktail forme gourmand.

5 -la-table-des-enfantsPâtes, riz, pommes de terre, légumes secs font grossir  !                 

La  consommation de l'un d'entre eux est conseillé à chaque repas en fonction de l'appétit, pour leur apport énergétique et leur contribution à un bon rassasiement.
Une portion de 200 g de pâtes cuites ou de riz cuits ou de pommes de terre vapeur, natures, apporte en moyenne 212 à 310 kcal.
Mais cet apport peut fortement augmenter selon le mode de préparation comme l'illustre la variation calorique de la pomme de terre selon qu'elle est consommée cuite nature (80 kcal/100 g), frite (245 kcal/100 g) ou en chips (504 kcal/100 g) !

Plus que sur la restriction des pâtes, riz, …, c’est sur la recette qu’il est important de travailler !
Dosez les matières grasses d'assaisonnement à l'aide d'une cuillère ; préférez les coulis de légumes ; privilégiez les cuissons à la vapeur ou à l'eau plutôt que les fritures.

 

Inscrivez-vous à la newsletter