12 conseils pour bien digérer les repas des fêtes !

19 décembre 2016 par Agnès

Crédit : Foie gras - La table des enfantsLes repas de fêtes approchent à grands pas.
Préparés avec soin, ils font la joie de nos papilles... mais pas toujours de notre estomac !
Des aménagements simples vous permettront d'en profiter au maximum tout en favorisant une bonne digestion et de vous réveiller en forme le lendemain.

Découvrez-les vite !

  Le jour même de votre repas de fête, privilégiez un déjeuner léger composé d' une viande grillée ou un poisson cuit vapeur, accompagné de légumes verts comme par exemple, un cabillaud et sa purée de potiron au cumin, ou encore un steak haché et son chou-fleur au curry.
Manger léger ne veut pas dire manger triste !
Comme produit laitier, choisissez un yaourt ou un fromage blanc à 0 % de matières grasses qui vous permettent de faire des économies de gras.
Faites-vous plaisir avec un délicieux carpaccio d'orange à la cannelle
Accompagnez votre repas d'eau plate ou gazeuse selon votre envie.
 

En fin de journée, une heure avant l'apéritif, prenez une légère collation composée d'un yaourt ou 100 g de fromage blanc à 0 % de matières grasses.
Cette collation va freiner votre appétit et va vous permettre de "résister" plus facilement aux tentations de l'apéritif .

 

De même, buvez un grand verre d'eau avant de partir à votre soirée de fête, pour apaiser votre soif. Celle-ci est souvent perçue trop tard. 
N'ayant ainsi pas soif, vous pourrez ainsi savourer votre champagne ou autre boisson festive lentement au rythme des éclats de rire et anecdotes de début de soirée.

  Si votre entrée est composée de foie gras : limitez les toasts ou le pain d'épices en accompagnement.
  Si vous consommez du saumon fumé, préférez le citron à la crème fraîche, et limitez-vous à un blinis.
En cas de plateau de fruits de mer qui réunit des coquillages et crustacés légers en calories, surveillez votre consommation de beurre (ou de mayonnaise) ainsi que celle de pain de seigle servis en accompagnement.
 

Savoureux et tradtionnels, le chapon ou la dinde présentent l'avantage d'avoir une chair maigre.
Résistez au charme de la peau croustillante.
Si c'est vous qui recevez, privilégiez les farces aux champignons et marrons : délicieuses.

  En accompagnement de la dinde, les duos "légumes verts/ féculents", comme le délicieux mariage haricots verts/chataîgnes vous permettront d'équilibrer l'apport énergétique.
 

Si vous le pouvez, sautez l'étape fromage et attendez le dessert. Cela vous permettra d'apprécier ce dernier encore davantage. 
Mais si cette étape est pour vous incontournable, savourez une seule portion.
Si c'est vous qui recevez : portez votre choix sur le traditionnel Mont d'Or .
Proposer un seul fromage permet à chacun des convives de mieux contrôler cette étape.

 

La traditionnelle bûche clôt le repas. Limitez vous à une portion.
Si c'est vous qui recevez : voici pour vous aider à la choisir :
Si vous avez prévu du fois gras en entrée, privilégiez une bûche glacée plus légère en dessert;
Si vous avez prévu des fruits de mer en entrée, vous pouvez opter pour une bûche pâtissière en dessert.
Pour autant, faites-vous plaisir : Noël et le Nouvel An, ce n'est qu'une fois par an !
Vous mangerez plus léger le lendemain !

 10-la-table-des-enfants  

Profitez de tout sans vous servir à nouveau.

11-la-table-des-enfants  

Limitez votre consommation de boissons alcoolisées.
Appréciez-les avec modération.
Evitez les mélanges qui vont rendre votre digestion difficile !

12-la-table-des-enfants  

Ne restez pas sans bouger. Toute cette énergie a besoin d'être dépensée pour ne pas se transformer en kilos superflus ! Chaussez vos baskets et en famille, le jour même ou le lendemain, partez faire une bonne promenade.

 

Bonnes fêtes

Inscrivez-vous à la newsletter