Chocolat

  • Son origine

Origine de cet aliment

Le cacaoyer est originaire des forêts tropicales de l’Amérique du Sud.

cabosse de cacao


 

Il était déjà cultivé par les Mayas qui découvrirent que la fève de cacao séchée et moulue pouvait être mélangée à de l’eau. Les fèves servaient d’offrandes dans les tombes des hauts dignitaires et de monnaie d’échange pour régler les petits achats domestiques. La civilisation Maya disparut vers la fin du IXème siécle.
Les Toltèques puis les Aztèques contribuèrent ensuite à son développement.
Le Xocoalt (chocolat) était réservé aux prêtres, la noblesse, les guerriers, les grands marchands et jouait un rôle essentiel dans les rituels religieux.

 caravelle de christophe colon

Christophe Colomb fut le premier européen à découvrir le cacao en juillet 1502 au large de l'île de Guanaja. Les indigènes lui en offrirent. Mais personne ne comprit la valeur du présent. Ce premier contact restera sans suite.
En 1519, Hernan Cortès arriva au Mexique où il fut accueilli comme un Dieu, avec un breuvage préparé avec du cacao.
En 1524, Hernan Cortès fit parvenir une cargaison de fèves que le roi Charles Quint prit pour une curiosité botanique.
En 1528, Hernan Cortès rapporta du Mexique des fèves et des ustensiles pour la fabrication du chocolat. La recette fut transformée par des religieuses qui y ajoutèrent du sucre de canne.

tasse de chocolat 

Le chocolat liquide devint ainsi une boisson très appréciée des nobles et religieux espagnols.
Le chocolat arriva en France en 1615, lors du mariage d’Anne d’Autriche, fille de Philippe III d’Espagne, et de Louis XIII.
Jusqu’au 18ème siècle, le chocolat est consommé exclusivement sous forme de boisson.
C’est en 1674 que naît le premier chocolat à croquer.
Réservé à la noblesse, il fallut attendre la révolution  industrielle, après la Révolution française, pour que le chocolat soit partagé par un plus grand nombre.

 

Très tôt, la médecine a vu dans le chocolat une panacée (produit réputé actif) contre les fièvres, les maux de poitrine ou d'estomac. Les confiseurs du XVIIIème et XIXème siècles se faisaient volontiers apothicaires : c'est l'époque des chocolats fins et hygiéniques.
Le XIXème siècle est marqué par la création de nombreuses entreprises qui vont contribuer de façon importante à la diffusion du chocolat :
- Antoine-Brutus Menier (1795-1853), pharmacien spécialisé dans les poudres, fonde l'entreprise Menier en 1816 à Paris. Il crée en 1836 le concept de la tablette de chocolat.
En 1825, Philippe Suchard produit entre 25 et 30 kg de chocolat par jour avec un seul ouvrier, et crée en 1901 le fameux emballage mauve.
Monsieur Van Houten, chimiste hollandais, invente en 1828, la presse hydraulique qui permet de séparer le beurre de cacao et la poudre de cacao.
Cette découverte a ouvert de nombreuses opportunités et créations en matière de chocolat.
Auguste POULAIN en 1948 fonde une confiserie chocolaterie dans les faubourgs de Blois.
Henri Nestlé (1814-1890), pharmacien, grâce au procédé de condensation du lait, permet l’invention, en 1875, du chocolat au lait à croquer.
Rodolphe Lindt (1855 -1909) invente en 1879 un procédé, le conchage, qui consiste à brasser la pâte.
Le Suisse Charles Amédée Kohler découvre le chocolat aux noisettes en 1830.

Aujourd'hui, le chocolat est partagé par tous.
Le cacao est cultivé essentiellement en Côte d'Ivoire, et au Gahna.

   
  • Ses apports nutritionnels

Apports nutritionnels de cet aliment

Le chocolat appartient à la famille alimentaire des produits sucrés.
Le chocolat t'apporte beaucoup d'énergie sous un petit volume.

 chocolat-noir

Le chocolat noir
- 100 g de chocolat noir (moins de 70 % de cacao) = 527 kcal, 33,7 g de matières grasses, 43,5 g de sucres.
Le chocolat noir t'apporte des fibres pour un bon fonctionnement de la digestion, des minéraux (magnésium, phosphore, potassium, zinc, manganèse, fer).

chocolat-lait 

Le chocolat au lait
100 g de chocolat au lait = 555 kcal, 34,3 g de matières grasses, 52,9 g de sucres. 
Le chocolat au lait t'apporte aussi des minéraux (magnésium, phosphore, potassium, calcium grâce au lait qui entre dans sa composition, iode) et des vitamines B.

 chocolat-blanc

Le chocolat blanc
100 g de chocolat blanc = 563 kcal, 34,2 g de matières grasses, 57,1 g de sucres. 
Le chocolat blanc t'apporte des minéraux (potassium, calcium, phosphore, vitamine B2 car il contient du lait dans sa recette).

 

Quelle portion consommer ?
10 à 15 g, soit 2 à 4 carrés selon grosseur, de chocolat au goûter.
Accompagne-le de pain, d'une clémentine et d'un verre d'eau ou d'un verre de lait pour profiter d'un délicieux goûter équilibré.

   
  • Sa pleine saison

Pleine saison de cet aliment Toute l'année
   
  • Bien le choisir, mieux le conserver

Bien le choisir, mieux le conserver

 

  • Au magasin

Tu peux trouver de nombreux chocolats : sous forme de tablette, de rocher, en bouchée, fourrés, poudre...
- Le chocolat noir est composé de cacao (au minimum 43 %), beurre de cacao, et sucre.
- Le chocolat au lait est composé de cacao (au minimum 25 %), beurre de cacao, lait en poudre et sucre.
- Le chocolat blanc est composé de lait en poudre, beurre de cacao (au minimum 20 %), sucre et arômes. L'absence de cacao explique sa jolie couleur blanche.

Ces chocolats se déclinent avec des fruits secs (noix, noisettes, raisins secs, amandes...) et aussi des morceaux de biscuits, des fourrages caramel, etc...

 
  • A la maison

Conserve le chocolat dans un endroit frais (16 - 18 °C) et sec, en évitant les changements de température.
Ces variations de température peuvent entraîner un léger blanchiment à la surface.
Le chocolat prend facilement le goût d'autres aliments. Si en été, tu le mets au réfrigérateur : place-le dans une boîte hermétique.

   
   
Le conseil de Mayo - La table des enfants
 

Délicieux, le chocolat se savoure nature ou cuisiné.

  • Tu peux savourer de la poudre chocolatée le matin dans ton lait de petit-déjeuner. Une bonne façon de démarrer la journée. Accompagne ce chocolat au lait de pain ou biscottes avec un peu de beurre ou de confiture sans oublier une petite banane ou un kiwi.

  • Du pain avec du chocolat, voici un goûter simple et toujours réussi.
    Tu peux de temps en temps remplacer le pain par des biscuits type "petit beurre" : un régal.
    Accompagne ce pain et chocolat d'un verre de lait, et si tu as encore faim, d'un petit fruit.
    Ma petite astuce est d'ailleurs de commencer par le fruit et le verre de lait, ce qui calme l'appétit : je suis ensuite moins pressé pour manger mon pain et mon chocolat. Du coup, j'en profite au maximum !

  • Joue avec les pépites de chocolat pour cuisiner des financiers, des muffins ou encore des gâteaux au yaourt.
  • Les jours de fête, comme ton anniversaire, régale-toi avec un moelleux au chocolat qui réjouira tous tes copains ! Dans ce cas, choisis pour le réaliser du chocolat pour dessert pour un plein succès.

Avec le chocolat : c'est la fête garantie !