Nutrition - Avec la framboise, conjuguez plaisir et équilibre

Savoureuse, la framboise est une baie qui apporte une touche résolument gourmande à nos desserts. Se suffisant souvent à elle-même, elle constitue un desserts léger, coloré et vitaminé. Une façon astucieuse de conjuguer plaisir et équilibre !

  • La framboise :  ses atouts nutritionnels

Outre sa dimension gourmande, la framboise possède de nombreux atouts nutritionnels de qualité, qui en font un partenaire forme de l'été ! D'un apport calorique de 45,1 kcal/100g, elle se distingue par :
1 - Une richesse en eau : composée à 84,7 % d'eau, la framboise participe à une bonne hydratation de l'organisme : une façon bien gourmande de répondre à un besoin essentiel
2 - Un apport bas en glucides  (4,25 g/100 g) : la framboise fait partie des fruits les moins sucrés.
3 -  Une richesse en fibres (6,7 g/100g) nécessaires à un bon transit intestinal et à une bonne digestion. Les apports souhaités en fibres sont chez l'adulte de 25 à 30 g par jour.

4 - Une richesse en vitamine C* (25,1 mg/100 g). La vitamine C contribue notamment au bon fonctionnement du système nerveux et à l'absorption du fer.
5 - Une source de vitamine B9* (36,5 μg/100 g) qui contribue à la formation des cellules du sang et à la réduction de la fatigue.
6 - Une source de manganèse* (0,455 mg/100 g) qui participe au maintien d'une ossature normale.
7 - Un apport d'anti-oxydants sous forme de polyphénols. Les antioxydants sont essentiels pour contrer les effets des radicaux libres qui favorisent un vieillissement prématuré de la cellule.

Framboise-la-table-des-enfants
 

Ainsi, une portion de 100 g de framboises** couvre :
- 2 % des apports énergétiques (sur la base d'un apport énergétique de 2000 kcal/jour);
- 31,3 % des Valeurs Nutritionnelles de Références (VNR) en vitamine C ;
- 18,2 % des VNR en vitamine B9 ;
- 22,7 % des VNR en manganèse ;
- 26,8 % des apports souhaités en fibres pour les adultes (sur la base de 25 g/jour).

La framboise : pour qui ?

Appartenant à la famille alimentaire des fruits et légumes, la framboise peut être consommée par les tout-petits dès l'âge 6 mois révolus (introduite sous forme de compote cuite sur une base de pommes), les enfants, les adolescents et les adultes.
Savoureuse, la framboise apporte une touche résolument gourmande aux alimentations minceur, levant ainsi le sentiment de frustration pafois ressenti.
Peu sucrée, elle compose un dessert idéal en cas de diabète du fait de son index glycémique (IG)  bas de 25 : à savourer au moment des repas sans ajouter de sucre.
En cas d' un taux de cholestérol trop élevé, la framboise compose également un dessert gourmand, de préférence nature ou avec une pointe de sucre. La crème fraîche pour l'accompagner est à éviter. Mais, bonne nouvelle, elle peut être remplacée par du fromage blanc à 0 % de matières grasses dans lequel un blanc d'oeuf battu en neige a été ajouté, ainsi que de la vanille et un peu de sucre. Un compromis gourmand !

  • La framboise - 5 conseils équilibre

 

La framboise est délicieuse nature : elle constitue ainsi un dessert léger et savoureux.

Savourez-la dans ses différentes formes : crue, cuite, entière, en compote... Donnez ainsi de la fantaisie à vos menus.

 

Si vous la sucrez : ayez le geste léger et ne versez pas le sucre directement. Utilisez une petite cuillère pour ne mettre que le nécessaire.

 

La framboise apporte de la saveur au yourt, au fromage blanc, à de la compote de pommes : ceci évite souvent de mettre du sucre. Une façon douce d'augmenter sa consommation de fruits et de profiter des nombreux atouts de la framboise !

  Vous avez des amis à dîner et souhaitez un dessert d'exception ? Optez pour un cocktail de baies (framboise, mûre...) et autres fruits rouges (fraises, groseilles....). Vos invités apprécieront ce dessert festif et léger.
  Pensez à la congeler pour en profiter pendant l'hiver : une façon gourmande de se rappeler les bons moments gourmands de l'été, tout en profitant de sa saveur unique !

 

Bonne journée

 

* Le savez-vous ? Les termes "source de " et "riche en " sont réglementés. Il est possible de les utiliser uniquement quand la teneur de l'aliment en une vitamine ou un minéral répond à des critères quantitatifs spécifiques.
Pour dire qu'un aliment est "source de ", il doit contenir à minima 15 % des Valeurs Nutritionnelles de Référence (VNR) de la vitamine ou du sel minéral concerné.
Pour dire qu'un aliment est "riche en", il doit contenir à minima 30 % des Valeurs Nutritionnelles de Référence (VNR) de la vitamine ou du sel minéral concerné.
Un aliment est source de fibres lorsqu'il en contient à minima 3 g/100 g et riche en fibres lorqu'il en contient à minima 6 g/100 g.

** Données nutritionnelles issues : Table Ciqual : table des compositions nutritionnelles des aliments 2013