Les produits laitiers : un rôle protecteur vis-à-vis du diabète de type 2

La Journée Mondiale du Diabète est l'occasion de rappeler le rôle protecteur vis-à-vis du diabète de type 2, dans le cadre d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique régulière.

Trois millions cinq cent mille Français sont touchés par le diabète de type 2, et l’on évalue à sept cent mille le nombre de diabétiques qui s’ignorent. On estime que le nombre de diabétiques de type 2 pourrait doubler dans le monde d’ici 2025. Il s’agit donc d’un enjeu de santé publique majeur.

Les résultats des récentes études confirment que la consommation de produits laitiers est significativement associée à une diminution du risque de diabète de type 2.

Les produits laitiers : un rôle protecteur
Par rapport aux petits consommateurs, les grands consommateurs de produits laitiers (lait, yaourts et laits fermentés, fromages) ont un risque de diabète diminué de 11%*.
La consommation de lait, yaourts et laits fermentés est associée à une diminution de 15% du risque de diabète de type 2**.

Ce rôle est du à des mécanismes multiples
L’effet protecteur des produits laitiers serait lié à leur richesse en nutriments (calcium, potassium, magnésium, vitamine D, acides gras spécifiques, protéines et peptides...) qui agiraient seuls ou en interaction. Globalement, cela se traduit par une meilleure gestion du poids et un effet bénéfique sur la sécrétion d’insuline, la principale hormone qui régule le taux de sucre sanguin.
Les produits laitiers sont aussi un marqueur d’une alimentation et d’un mode de vie plus sains. Ceux qui en consomment ont un meilleur équilibre alimentaire, pratiquent davantage d’activité physique...

Dans le cadre d'une alimentation équilibrée, il est recommandé de consommer 3 à 4 produits laitiers par jour selon l'âge et la situation physiologique. Pour y arriver, savourez un produit laitier par repas : la famille des produits laitiers étant grande et variée : chacun peut trouver ceux qui lui font plaisir

Bonne journée



*méta-analyse rassemblant 17 études et 400 000 personnes
** étude française DESIR