Les huîtres : l'entrée du repas de fête idéale

  • Comment les choisir, quels atouts nutritionnels ?

  • Une belle histoire

Les celtes, les Grecs (qui en firent l’élevage) et les Romains en consommaient beaucoup. Au Moyen Age, on distinguait les huîtres à écailles, vendues dans leur coquille, et les « huîtres huîtrées », moins estimées expédiées à Paris sans leur coquille pour faciliter le transport.

  • Des atouts "nutrition"

Délicatement posée dans sa coquille nacrée, l’huître représente l'une des meilleures alternatives pour démarrer un repas qui s’annonce énergétique. Grâce à une teneur en matière grasse peu élevée, associée à une teneur en protéines modérée, l’huître est légère en calories (42 kcal/100 g soit 10 fois moins que le foie gras). Ses graisses, essentiellement insaturées, en font un aliment de choix à cette période de l'année. Un des grands talents de l’huître est d’associer ses qualités gustatives à des qualités nutritionnelles intéressantes. Ainsi, l’huître est riche en fer. Profiter du goût marin des huîtres, c’est aussi faire le plein de vitamine D, essentielle à l’élaboration de nos os à une période où le soleil est moins présent, et de vitamine B12, nécessaire à la formation des globules rouges : 8 huîtres suffisent à couvrir la totalité de nos apports journaliers recommandés !

Pour capitaliser sur leur talent nutritionnel, veillez à leur accompagnement. Si le vinaigre aux échalotes compte comme apport énergétique négligeable, il n’en est pas de même pour le pain de seigle et le beurre. Aussi, soyez gourmand(e) de modération pour anticiper le bouquet final que représente le dessert.

  • Des suggestions de recettes qui respectent leur légèreté

A l’occasion des fêtes, découvrez de nouvelles façons de déguster les huîtres. Osez les huîtres gratinées : mélangez de la crème fraîche allégée épaisse, du vin blanc et un jaune d’œuf, salez et poivrez légèrement, versez dans chaque huître. Passez au grill 2 à 3 mn. Servez de suite.

Ou encore les huîtres en amuse-bouche : faites fondre avec un peu d’huile d’olive des tomates coupées en dés afin d’obtenir une purée épaisse ; salez, poivrez. Garnissez des fonds de tartelette déjà cuits (optez pour la pâte brisée, la moins énergétique des pâtes à tarte) de cette purée de tomates. Disposez sur chacune une huître (qui elle restera crue). Servez.